Quand l’impulsivité est plus grande que la raison

Connaissez vous des personnes « dites » impulsives?

Je ne parle pas ici de la personne colérique. Mais bien de geste spontanés ou plus fort que sa volonté.

L’impulsivité, c’est quoi?

En faite , l’impulsivité est un manque d’autocontrôle qui amène les enfants à réagir rapidement, qui les empêche de réfléchir avant d’agir. En tant que parents nous avons l’impression de vivre avec une petite bombe à retardement et qu’à la moindre grosse émotion (joie, peine, excitation, angoisse ou colère) celle-ci explosera à tout moment . Nous pouvons y observer comme réactions chez l’enfant :

– Parler en même temps que l’enseignant(e)

– Se lever à tout moment lors d’un activité avant même que les explications soient terminées d’être donné.

– Frapper ou pousser un(e) ami(e) ou la fratrie sans raison apparente.

– Dire des paroles blessantes

– Mensonges

– Et bien d’autres.

Celui-ci sera lui-même surpris de ses réactions et connait très bien les règlements ou les consignes. Mais le cerveau n’a pas le temps de réagir, le manque d’auto contrôle apporte l’enfant à poser un geste ou lancer des paroles qui sortent plus rapidement que la raison.

La vie sociale et familiale est à ce moment-là très difficile et son estime de lui même est un désastre.

Il est important à ce moment là d’encadrer l’enfant en soulignant ses bons comportements. Ces petites bombes peuvent de jours en jours avoir des comportements négatifs et avoir l’impression d’être toujours sur leur dos. Il est à ce moment là important de renforcer les bons coups pour tenter de les faire apparaître plus qu’autrement.

-> Apprendre à l’enfant de nommer ses sentiments et prévoir les signaux d’alarme.

-> Prévoir les crises et être à l’affût des signes. Mieux vaut prévenir que guérir .

-> Revenir sur les situations et voir les solutions avec l’enfant ou les moyens qui aurait pu être pris pour éviter certaines explosions.

Bref le mot d’ordre : patience .

La constance est aussi le meilleur outil et avancer par petits pas.


Publicités

À vous chers parents…..

Ça allait vraiment trop bien depuis 3 semaines. J’étais plus que fière de mon petit bonhomme qui suivait les cours comme un champion. Pourtant, ce qui devait arriver arriva hier soir au karaté.

2022340_S

Fiston s’est désorganisé et ne suivait plus du tout…. il faisait le « papillon » et a entraîné sa partenaire avec qui il a été jumelé pour pratiquer certains coups. Tourner en rond avec elle ou faire complètement autre chose que ce qui était demandé. Bref… j’étais déçue….

Mais sachez très chers parents de la petite cocotte, que vos paroles ne sont pas passées inaperçues. Elles ont blessé une maman, juste là à coté de vous, qui essaie le plus possible et tant bien que mal d’encadrer son fils, de lui donner SA chance d’avoir SA place auprès des autres enfants. Soyez assurés que j’ai frappé à toutes les portes pour aller chercher toutes les ressources qui étaient disponibles.

Vos paroles et jugements ont atteint de plein fouet une maman qui se sent seule et qui se bat tous les jours pour que fiston entre dans « le moule » de notre société.
Sachez que je suis une maman qui donne tout à ses enfants…. qu’il est bien nourri et bien élevé. Que si vous preniez le temps de le connaître vous découvririez un petit garçon plein d’amour.

2182545_S

 C’est dans ces moments-là qu’on doit s’accrocher aux bonnes journées, sinon on ne survivrait pas. Malheureusement ce soir, il a été incapable de comprendre et de suivre les consignes données…

Jouons à Plus+Plus 

J’ai approché pour vous un distributeur de jeux éducatifs et constructifs pour enfants et j’ai été intrigué par les casses-tête Plus-Plus. Une superbe invention qui a été un franc succès avec  mon trio….. quoi que moi même je me suis assise avec eux.
Fait de plastique dur, sans BPA et PVC ils sont adapté pour chaque âge. Facile de manipulation et s’emboîte sans forcer, les petites mains de vos enfants pourrons se laisser  aller avec une multitude de possibilités de construction. En plus du plan inclus vous pourrez en trouver sur Internet en format PDF.

De forme unique et de possibilités infinies cet invention ayant plusieurs choix de couleurs et/ou thèmes selon les préférences de votre enfant qu’il soit un garçon ou une fille, votre progéniture pourra s’amuser tout en exerçant leur petit cerveau.

Vous pourrez vous les procurer à la Librairie Lu-Lu de Mascouche à des coûts variant de 3.99$ à 29.99$ pour les petits et de 39.99$ à 69.99$ pour les gros.

Librairie Lu-Lu

2655 chemin Gascon, Mascouche, Qc 

450-477-0007

Le véritable quotidien du TDAH

Pour plusieurs d’entre vous le diagnostic de TDA ou TDAH reste tout simplement banal. Mais sachez que la vie de tous les jours n’est pas de tout repos.
Dès les premiers jours de vie de fiston je savais qu’il était «différent». Les changements de couches étaient un sport extrême, il ne s’endormait JAMAIS tôt le soir. Il avait également  compris comment grimper avant même de marcher ou de parler. Je ne pouvais le laisser 2 secondes sans surveillance. J’allais à la salle de bain…… (car oui j’avais quand même des besoins à faire) et je pouvais le retrouver debout en plein milieu de la table de la cuisine. Il ne marchait jamais….. il courait et par le fait même, il pouvait s’enfarger dans ses propres pieds ou les «fleurs du tapis». Plus il vieillissait et plus les symptômes s’alourdissaient. Son impulsivité devenait de plus en plus présente et lourde; il se poussait à tout moment.

Quand est venu  le moment de l’apprentissage de l’autonomie, ce fut une catastrophe. J’ai vite conclu qu’il était indisponible pour comprendre les étapes et savoir par où commencer pour tout simplement s’habiller.

Je me suis rapidement identifiée à mon fils, car beaucoup de traits étaient semblables à ceux de mon enfance. Incapable de rester assise encore aujourd’hui….. je vis au quotidien avec le mien et celui de mes mousses.

« Bien souvent je vais dire à mon fils: Nous, on se comprend hein! »

Un cerveau qui roule à 100 miles à l’heure n’est jamais bon lorsque nous en perdons le contrôle.
Puis-je vous dire que la compagnie « Post-it» doit rouler grâce au TDAH! Tout noter est rendu une routine. Un agenda papier est même nécessaire à ma survie….  PAS LE CHOIX…… quoi que oui, nous avons toujours le choix d’oublier.

1284667_S

On doit nourrir les lapins: Ah tiens, une assiette qui traîne,  on va la rapatrier dans la cuisine. Bon le lave-vaisselle est à vider… go, go! Oh il y a des jouets sur la table de cuisine, on rapporte dans la chambre des cocos…..oooh les lits sont pas fait, fais les lits…… Mais….. Je, On doit nourrir les lapins: Ah tiens, une assiette qui traîne,  on va la rapatrier dans la cuisine. Bon le lave-vaisselles est à vider… go go! Oh il y a des jouets sur la table de cuisine, on rapporte dans la chambre des cocos…..oooh les lits sont pas faits, faisons les lits…… Mais….. Je n’ai pas nourri les lapins!!!!! DOH!!!

 

Imaginez alors dans la tête d’un enfant de 6 ans….. je peux retrouver ma progéniture nue, la tête en bas sur mon sofa quand il devait tout simplement s’habiller dans la salle de bain. Je dois malheureusement être constamment derrière lui….. il peut se mettre à tourner en rond…. sauter avant même d’asseoir ses fesses sur la bol de toilette. Je vous garantie que je n’oublie pas sa médication le matin!

 

Bref, ce qui peut être banal pour les autres comme situation, demande beaucoup à un TDAH….. Les efforts doivent être mis en double ou en triple. Être TDAH au quotidien amène énormément de défis et une force incroyable.

Le jour où j’ai décidé d’être heureuse 

J’ai ENFIN pris la décision d’arrêter de subir, mais de vivre.
Tel un miracle…. un dévoilement dans mon existence…. une lumière au bout du tunnel, cette prise de conscience fut d’un soulagement immense.

Ce qu’on appelle « le lâcher prise » n’est pas juste pour les tâches de la maison ou avec les enfants…..cela peut impliquer le conjoint, les amis, la vie sociale en général.
Arrêter de comparer mon homme aux autres a été le plus gros et le meilleur changement…..de vouloir  qu’il change ou qu’il devienne comme le voisin, chum d’une amie. Je me suis rendue à l’évidence: IL N’EST PAS LES AUTRES.

De lâcher prise d’avec les personnes «toxiques» qui empoisonnaient notre quotidien.

De vivre pour MOI et non pour les autres et assumer mes décisions… mais sans pour autant être égoïste envers les autres. Mais je pense à mon bien-être et celui de mes enfants en premier lieu.

Cela n’a pas été de tout repos, ni hyper facile…. mais sachez que j’ai les épaules beaucoup plus légères aujourd’hui. Nous vivons déjà assez de stress et d’anxiété tous les jours pourquoi assumer des situations ou des personnes désagréables quand on a tout à fait le CHOIX!

625113_S